A l'intérieur de l'église Saint-Léonard

En entrant, à gauche, la Chapelle du Sacré-Cœur :

  • un Christ en bois, placé, avant la Révolution aux pieds duquel deux anges, réalisés en 1808, sont agenouillés.
  • Dans la fenêtre Sud, les vitraux du 16e siècle représentent une Pietà et deux religieux.
  • Dans la fenêtre Est, un fragment de l'ancien vitrail du 16e, "l'Entrée de Jésus à Jérusalem", et dans le panneau inférieur, deux fragments d'un vitrail de l'abbaye de ST Denis, du 12e siècle, représentant deux scènes de la vie de ST Benoît
  • Un tableau d'Eugène DEVERIA, "l'Assomption".

A droite, la Chapelle de la Tour ou Chapelle des Fonts :

  • Des vitraux du 16e siècle (notamment "la femme adultère")
  • Un tableau d'Achille DEVERIA, "la Résurrection de Lazare".

De style néogothique, le maître-autel est un assemblage de marbres, de cuivre et d'émaux. La table présente des cartouches figurant l'agneau et les attributs des quatre évangélistes. De chaque côté du tabernacle, deux bas reliefs représentent l'adoration des mages et la Cène.

Dans le collatéral Sud, on peut voir une série de tabernacles et de lavabos pour chacune des chapelles.

Dans le collatéral Nord, nous remarquons une statue en bois polychrome représentant Sainte-Anne et la Vierge ainsi qu'une statue de Sainte-Philomène.

L'architecture de l'église Saint-Léonard

C'est un exemple typique d'architecture régionale. (chevet plat avec grande fenêtre, transept).

Les bas côté sont formés de chapelles régulières percées d'une grande fenêtre (seul moyen d'éclairer la nef), ce qui donne une élévation à pignon multiples et ce qui permet d'agrandir l'édifice par étapes.

Contrairement aux autres édifices reprenant la même architecture, les décorations de l'église Saint Léonard sont situé côté nord, vers la ville.

La façade du 19e siècle est construite dans le style gothique flamboyant. La porte est surmontée d'un fronton. Son tympan est ajouré d'enroulements flamboyants et ses voussures retombent à terre sans reposer sur des colonnettes. Au dessus, une première galerie, puis une rosace de 6 m de diamètre (qui est une reproduction de la rosace de Notre Dame de Paris). Une seconde galerie la surplombe et le gable se termine par un fronton garni de choux et de feuillages et flanqué de deux clochetons. Les contreforts ornés se terminent par des pinacles.

Le façade Nord comporte une galerie Renaissance et, parmi les sculptures encadrant la fenêtre suivant la troisième gargouille, on peu reconnaître Adam et Eve.

La façade Sud, plus sobre et plus ancienne, est ornée de blasons mutilés à la révolution et qui portaient les armes des familles ayant fondé les chapelles.

Les Origines de l'église Saint-Léonard

L'Eglise Saint Léonard est érigé au 12e siècle. A l'origine, l'église ne comprenait que le chœur et la petite chapelle. Puis, à la fin du 14e siècle et au 15e siècle, sont construits la nef et les collatéraux. Le clocher, dont la construction a débuté au 12e siècle, est achevé en 1675.

De 1863 à 1882, l'église connaît des travaux d'agrandissements avec la construction d'une nouvelle façade, d'une nouvelle sacristie et la désorientation en 1874. L'église est alors dotée d'un nouveau maître-autel.